01

ÉDITO
Anne Girault & Yves Contassot

2018 est l’année de toutes les mobilisations pour le climat. L’APC prend toute sa part en renforçant son programme d’action pour soutenir le passage à l’acte des citoyens et des acteurs économiques. Les messages sont maintenant clairs et partagés : les solutions sont là, il ne faut plus attendre pour agir.

A Paris, quels impacts du changement climatique en 2018 ?

Yves Contassot : Les impacts touchent déjà l’ensemble de la ville avec des conséquences très visibles : des canicules dorénavant en juin et septembre, des pointes à 50C° dans certains lieux très minéraux, des conditions de travail très difficiles sur les chantiers, des réseaux vulnérables au changement climatique. Autant de sujets d’adaptation sur lesquels l’APC travaille pour préparer l’avenir.

Anne Girault : L’année 2018 qui a encore battu des records de chaleur. L’occasion pour l’APC de renforcer la communication et la pédagogie sur ces questions avec l’appui de Météo-France. Cela a fait d’ailleurs l’objet de deux évènements presse dédiés cette année.

 

D’autres faits marquants en 2018 ?

 

Yves Contassot : 2018 aura été une année charnière consacrée à l’adoption du nouveau Plan Climat Air Energie Territorial de Paris. Avec un objectif à 2050 de neutralité carbone, il implique des changements radicaux dans les 10 ans pour rester sur une trajectoire 1,5C°. La feuille de route de l’APC en sort consolidée sur ses deux objectifs : renforcer la mobilisation de tous et accompagner les grands chantiers structurants de la transition bas carbone dans la métropole parisienne.

Anne Girault  : L’accompagnement des Parisien.n.e.s, mission essentielle de l’APC, s’ouvre sur de nouveaux défis, comme celui du « Zéro Déchet ». La rénovation énergétique des copropriétés est toujours un chantier majeur de l’APC, c’est la démarche globale « CoachCopro ». La réussite du dispositif Eco-rénovons Paris a permis d’atteindre des résultats majeurs. La mobilisation des filières professionnelles du bâtiment s’est structurée autour d’une meilleure connaissance du marché et nous avons atteint des objectifs importants d’engagement de travaux de la part des copropriétaires.

Avec la Ville de Paris, l’animation des communautés des acteurs des grands secteurs économiques parisiens se renforce. L’enjeu est de soutenir leur implication dans la réalisation des objectifs stratégiques portés par la Ville et d’impulser des projets multi-partenariaux.

Les perspectives pour 2019 ?

Yves Contassot : 2019 est indiscutablement l’année pour le climat et la justice climatique. L’enjeu est d’accompagner les forces vives de la société qui sont prêtes à agir tout en embarquant les plus vulnérables. L’année a commencé fort pour l’APC avec l’élaboration d’un plan d’actions complet pour accélérer la rénovation énergétique en copropriété. Mais le saut d’échelle important à franchir ne se fera pas sans le soutien appuyé et renforcé de l’Etat ni la mise en cohérence des actions des différents échelons territoriaux. Nous demandons aussi le fléchage clair de la contribution carbone vers les territoires, les mieux placés pour accompagner le changement, plus particulièrement chez les plus modestes, et soutenir les investissements dans les filières de la transition.

Anne Girault : 2019, c’est accélérer la transition en poursuivant la mobilisation de tous et l’accompagnement vers le passage à l’acte. Pour cela, les Parisien.n.e.s trouveront auprès de l’APC de nombreuses possibilités, correspondant à leurs diverses situations, leurs envies et leurs engagements. Proposés aux Volontaires du Climat, ces outils, informations, rencontres, conférences, sont autant de possibilités pour agir. 

Nous veillerons à donner à l’accompagnement et au conseil pour les économies d’énergie une place essentielle. Une belle illustration en est l’action menée pour accompagner les conversions des chaufferies au fioul, dans une logique de segmentation du marché.

Plus généralement, nos travaux participent à la préparation du territoire à la réalité du changement climatique avec les travaux qui se poursuivent sur le rafraîchissement de la ville et le confort d’été.

2019, sera également l’année d’accélération de la mobilisation des acteurs économiques et de l’exploration de nouveaux sujets sur le financement ou le service public de la donnée. Une année importante dans une fenêtre pour l’action climatique ouverte maintenant. C’est ce que nous faisons avec expertise, détermination et enthousiasme !

Le mot de Jean Jouzel

Climatologue et vice-président du GIEC

Il n’est certainement pas trop tard pour lutter contre le réchauffement climatique, et ce de manière très volontariste. Mais il y a urgence à complètement changer notre mode de développement économique et nos modes de vies.
L’été 2018 a été le deuxième été le plus chaud enregistré depuis 150 ans, et l’hiver 2018-2019 a été parmi les plus doux jamais enregistrés en France. L’indispensable présence d’acteurs tels que l’Agence Parisienne du Climat n’est donc plus à prouver. Accompagner les citoyens, les entreprises et les collectivités vers la transition énergétique est un enjeu majeur à l’échelon local.

 

Lire la suite

Share This